American Kenpo

Qu’est-ce que le Kenpo Américain?

Le Kenpo Américain est un ensemble de règles et de principes du mouvement. En pratique, il s’agit  d’une étude du mouvement, axé vers la self défense.

Le système se caractérise par des techniques visant les zones vitales du corps humain.

Les techniques sont enchainées de manière fluide. Les frappes sont nombreuses, améliorent la capacité d’enchainement et l’habileté du pratiquant, mais permettent aussi au pratiquant de rendre sa défense plus réaliste : car on estime que bien souvents une seule frappe peut s’avérer insuffisante. Ces techniques se fondent sur l’économie de mouvement, et s’appuient sur les réactions de l’adversaire, pour les rendre encore plus efficaces. L’adversaire lorsqu’il subit une défense, se trouve réellement devant un véritable barrage de coups qui le met systématiquement en situation d’impuissance. D’autre part, le système est si sophistiqué qu’il anticipe systématiquement sur un contre involontaire de l’adversaire. Dans certaines situations, l’adversaire peut effectivement parfois réagir de manière involontaire et nous atteindre. On apprend des techniques de défense sur de nombreuses situations variées (attaque dans le dos, clé de bras, poussée, coup de poing, de pied, empoignade de face, attaque à la matraque, au couteau, etc.). Les enchaînements techniques s’interconnectent et forment un ensemble harmonieux : chaque pratiquant peut ainsi progressivement construire sa propre technique et après assimilations des concepts clés, il est alors capable de réadapter sa technique aux situations toujours variées et parfois imprévisibles de défense personnelle. 

Histoire du Kenpo

Quelles sont les origines du kenpo contemporain?

Au départ il s’agit d’un art Japonais, ensuite Hawaïen et delà découlera trois styles différents dont le Kenpo Américain.

Japonais : Vers 1900 Maître Motobu Chôki alors âgé d’une trentaine d’années, commença à désigner son style personnel sous le nom de « Motobu-Ryû Kenpo ». Dans certain cas ce style fut aussi nommé sous l’appellation de « Motobu –Ha Koshô-Tyû Kenpo» (Ecole de Kenpo du vieux Pin de la famille Motobu). Un principe fondamental de son style était de défendre et d’attaquer sur la ligne médiane du corps. (Tout comme dans le kenpo moderne).     En 1933 il se rendit en voyage dans les îles d’Hawai ou il fit la connaissance  de Mitose James-Masayoshi qui devint son élève.

Hawaïen : Vers 1930, Maître Mitose James-Masayoshi fut le disciple de maître Motobu Chôki. Pendant six ans, Motobu transmit à Mitose une science consommée du combat à mains nues. Installé à Honolulu, il commença à enseigner une première synthèse personnelle qu’il nomma : »Ju-Jutsu Kenpo ».  Maître William Kwai-Sun Chow fut formé par Maître Mitose, mais il ira explorer les autres systèmes de combat (karaté, jiu-jitsu, boxe, etc.), qu’il intègrera plus tard dans son système de kenpo qui s’appellera Hawaiian Kenpo. En tant que créateur lui-même d’un système nouveau et toujours en évolution, il a suscité chez certain de ses disciples le goût et la volonté de porter plus loin ses propres recherches. Ses trois élèves les plus connus sont : Adriano Emperado (fondateur du Kajukenbo Kenpo), Ed. Parker (fondateur de l’American Kenpo) et Ralph Castro (fondateur du Shaolin Kenpo).

Américain : A partir de 1959, le grand Maître Ed Parker commença à élaborer son propre style de kenpo. Après son arrivée sur le continent américain, il entama dès lors une lente élaboration d’un nouveau système de combat fondé sur le kenpo hawaïen appris auprès du professeur William K.S. Chow. Ce système, après plusieurs noms successifs, deviendra l’American kenpo. Ed Parker a fait évoluer progressivement la structure technique du système. Il disséqua et peaufina les formes (Katas),  Les techniques de défense personnelle. De nombreuses améliorations émanent d’expérimentations du système par certains élèves du maître Parker dans des situations de combat de rue aux États-Unis. La structure théorique du système, complexe, sera aboutie dès le début des années 1980.

Aspects philosophique

Le Kenpo Américain (comme c’est d’ailleurs le cas de toutes les voies martiales), peut devenir pour un pratiquant passionné, un véritable mode de vie. Cette philosophie tourne autour de l’esprit du tigre et du dragon : les deux animaux mythiques des arts martiaux chinois. Le tigre représente les réactions primitives, la forme physique à développer. Le dragon, quant à lui, traduit les aspects mentaux et spirituels, qui lorsqu’ils sont maitrisés, permettent d’atteindre les niveaux supérieur de l’Art.

 

Les commentaires sont fermés.